La Candidose Chronique, Qu’est ce ?

La maladie du XXIeme siècle

Un monde microbien

Depuis notre plus jeune âge nous évoluons dans un « monde microbien » dans lequel s’est installé une sorte d’équilibre vital qui permet de maintenir sa santé. Il existe des microbes dits favorables mais aussi défavorables : ces relations forment une symbiote. De très nombreux organes ou parties de notre corps abritent ces micro-organismes :

  • les gencives
  • la gorge
  • les poumons
  • les intestins
  • le nez.

On a pu compter plus de 400 sortes de microbes qui participent à bon nombres de processus bilogiques permettant la vie sur terre. En ce qui nous concerne :

  • Fabrication de la Vit. K
  • la maitrise de la prolifération des champignons
  • stimulation de notre sytème immunitaire

Comme tout équilibre si celui ci est perturbé alors c’est tout notre santé globale qui se dégrade : le système immunitaire est perturbé, et ce dernier affaibli permets d’autant plus la prolifération de mauvais microbes de type candida albicans, il s’agit d’une boucle sans fin.

Un équilibre vital

Tout d’abord un éclaircissement : le candida albicans est présent chez TOUT les individus de notre espèce. Comme évoqué ci dessus il se retrouve en règle générale dans les organes digestifs et très rarement sur la peau si la santé est bonne. Si la prolifération de ce champignon est avancée, alors notre santé est atteinte, il s’agit pourtant d’une état médical rarement explorée par nos docteurs, qui soyons honnêtes, sont trop souvent ignorants sur la question. Plus connu aux USA, c’est de ce continent que nous parviennent la plupart des avancées sur le sujet, voir ces 2 ouvrages de référence en anglais: « The Missing Diagnosis » et « The Yeast Connection ». On estime que près de 100 Millions de personnes souffrent de candidose chronique aux USA, la plupart ignorent même l’origine de leur mal.

Quelques symptômes qui peuvent vous alerter

  • Infections vésicales
  • diarhée chronique
  • fatigue
  • mots de tête
  • gastrite
  • colite
  • acnée

Le plus gros problème avec la candidose chronique c’est que les symptômes ne sont pas réellement significatifs pour établir un diagnostic médical.
Pour vous aider il existe un très bon questionnaire qui a été créer spécifiquement pour déceler si l’on est potentiellement atteint.

En savoir plus

On ne sait pas bien pourquoi mais il semblerait que les femmes soient plus concernées par la question du candida albicans. Les femmes en surpoids sont aussi plus souvent touchées. Les personnes ayant utilisée de nombreuses fois les anti-biotiques au cours de leurs vie sont plus souvent malades : ceci s’explique du fait que les anti-biotiques modifient ponctuellement la flore intestinale qui a parfois du mal à s’en remettre..
pour espérer guérir de ce mal la plupart des traitements sont naturels et prescrits par des naturopathes. Il est vivement déconseillé de s’en remettre à quelcquonque antibiotique digestif qui bien qu’anti mycosique ne ferait qu’amplifié la prolifération du champignon candida albican. Le Traitement, basé sur un régime particulier,complètement dépourvu de sucres, est particulièrement dur à suivre mais il est la clé d’une meilleure santé. L’aide d’un diététicien peut être souhaitable pour réapprendre à manger. D’autres « thérapies » peuvent être entreprise en accompagnement de ce régime :

  • Hydrothérapie du colon
  • Morathérapie
  • Complément alimentaire : Probiotiques, vitamines …
Publié dans La candidose | Laisser un commentaire

Traitements

Autant vous le dire se débarasser d’une candidose chronique est assez complexe et l’endurance, volonté sera votre arme principale. Changer de régime alimentaire semble être la condition essentielle, celle qui vous fera regretter les délicieux gateaux sortis de chez votre boulanger…

Le sucre deviendra votre pire ennemi et comme il est présent dans quasiment 90% des aliments manufacturés vendus en grandes surface il va falloir changer de mode de vie en profondeur et les probiotiques deviendront vos meilleurs amis.

A ce propos j’ai trouvé cette vidéo sur la candidose, apperemment l’auteur a l’air assez convaincu par son traitement je vous laisse donc vous faire votre propre opinion et pourquoi pas tester sa méthode. Celui ci est Américain, il semble qu’outre Atlantique le syndrôme du candida albican soit pris beaucoup plus au sérieux par le corps médical.
N’hésitez pas à faire un retour sur votre expérience.


Mycose candidose – traitement candidose – la par Lilianet – Video extraite de DailyMotion

Publié dans La candidose | Laisser un commentaire

Symptomes, diagnostic

Diagnotic de la candidose chronique

candidoseAssez difficile à déterminer, il existe pourtant certains moyens scientifiques et médiaux à explorer pour déterminer si oui ou non l’on est positif à la candidose chronique.
Les éléments cliniques
La 1ere méthode : faire une recherche d’anticorps pour le candida avec une analyse sanguine.
2nd méthode : la coproculture avec recherche du candida alcican
3eme méthode (la plus simple et non la moins fiable) : un questionnaire d’évaluation à remplir consciencieusement pour déterminer si l’on est porteur ou non d’une candidose chronique.

Le Dr Philippe Besson a d’ailleurs écrit un livre à ce sujet. Le questionnaire se découpe en 3 partie distcinctes : l’historique clininique, les symptomes principaux et les autre symptômes (Voir ci dessous, le questionnaire).

Il est parfois si difficile de déterminer avec certitude si l’on est atteint de candidose chronique qu’il peut être jugé utile d’entamer le régime spécifique sur une certaine période puis d’en tirer les conclusions sur l’évolution positives de plusieurs des symptômes.

Les facteurs de risques sont à considérer pour apporter un diagnostic, il faut étudier avec minutie les antécédents médicaux du sujet car les analyses mentionnées ci-dessus peuvent révéler de faux négatifs…

Questionnaire médical (à faire en 15 à 20 minutes)

Pour chaque question si la réponse est [oui] comptabiliser le score en fin de phrase.

  • Avez-vous utilisé des tétracyclines ou quelconque antibiotique pour traiter votre acné pendant au moins un mois? 25 points
  • Avez-vous utilisé, au moins une fois, un antibiotique à large spectre pour guérir un problème gynécologique, urinaire, respiratoire ou autre, pendant au moins un mois, ou plus de 3 fois sur une seule année? 20 points
  • Avez-vous déjà utilisé un antibiotique à large spectre, au moins une fois dans votre vie? 6 points
  • A une période quelconque de votre vie, avez vous été géné par une prostatite , une vaginite, ou une autre affection génito-urinaire ? 25 points
  • Avez-vous déjà été enceinte au une seule fois ? 3 points
  • Avez-vous été enceinte plus d’une fois ? 5 points
  • Les odeurs fortes, les parfums, les insecticides provoquent-ils chez vous des réactions faibles ? 5 points
  • Les odeurs comme le parfum vous gênent elles ? 20 points
  • Vos symptômes sont-ils accentués par climat humide ou dans des pièces humides ? 20 points
  • Avez-vous déjà souffert de mycose unguéale ou inter-digitale (entre les doigts) ? 20 points
  • Avez vous des fringales de sucres ? 10 points
  • Avez vous des fringales de pain ? 10 points
  • Buvez vous de l’alcool ? 10 points
  • Êtes vous gêné par la fumée de tabac ? 10 points
  • Avez-vous pris la pilule contraceptive sur une durée de 6 mois à 2 ans ? 8 points
  • Avez-vous utilisé une pilule contraceptive pendant une durée supérieure à 2 ans ? 15 points
  • Avez-vous utilisé de la cortisone pendant une période inférieure à 15 jours ? 6 points
  • Avez-vous utilisé de la cortisone pendant une période supérieure à 15 jours ? 15 points

Pour chacun des ci-dessous, notez votre score en fonction de la persistance des symptômes.

  • 3 points si le symptôme est occasionnel ou peu marqué
  • 6 points si le symptôme est fréquent ou marqué
  • 9 points si le symptôme est sévère et aliénant
  • Fatigue
  • Coups de pompes
  • Faiblesse de la mémoire
  • Douleurs musculaires
  • Faiblesses musculaires ou paralysies
  • Douleurs et/ou enflures des articulations
  • Douleurs abdominales
  • Sensation de « planer »
  • Dépression
  • Enflures, gonflements
  • Pertes blanches, leucorrhées
  • Brûlures et démangeaisons vaginales
  • Prostatite
  • Dysménorrhée, règles douloureuses et irrégulières
  • Syndrome prémenstruel, tension mammaire avant les règles
  • Points noirs devant les yeux
  • Vision trouble, floue
  • Sensation d’engourdissement, de fourmillement, de brûlure
  • Impuissance
  • Diminution ou perte de la libido
  • Endométriose
  • Constipation chronique
  • Diarrhée

Pour chacun des ci-dessous, notez votre score en fonction de la persistance des symptômes.

  • 3 points si le symptôme est occasionnel ou peu marqué
  • 6 points si le symptôme est fréquent ou marqué
  • 9 points si le symptôme est sévère et aliénant
  • Somnolence
  • Irritabilité ou peurs irrationnelle
  • Manque de coordination
  • Difficultés de concentration
  • Instabilité de votre humeur
  • Eruptions cutanées (urticaire, eczéma, ragades, dartres)
  • Brûlures dans la région du coeur
  • Indigestions à répétition
  • Mal de tête
  • Perte de l’équilibre
  • Sensation de pression sur les oreilles, les tempes
  • Démangeaisons
  • Eructations, flatulences
  • Selles avec mucus
  • Hémorroïdes
  • Bouche sèche
  • Mauvaise haleine persistante
  • Arthrite et/ou gonflement des articulations
  • Congestion nasale, écoulement nasal
  • Eruptions ou cloques dans la bouche
  • Ecoulement nasal postérieur
  • Démangeaisons du nez
  • Bouche sèche et endolorie
  • Toux
  • Douleur ou resserrement au niveau de la poitrine
  • Respiration sifflante ou respiration courte
  • Mictions fréquentes et urgentes
  • Brûlures mictionnelles
  • Vue faible
  • Brûlure des yeux et/ou larmes
  • Otites fréquentes, sérumen abondant
  • Douleurs des oreilles ou surdité

Le score total obtenu permettra d’orienter le diagnostic vers une éventuelle candidose chronique :

  • Il y a une grande probabilité de la présence d’une candidose chronique si le score total est de plus de 180 pour une femme, et 140 pour un homme.
  • Une candidose chronique est certainement présente lorsque le score obtenu est d’au moins 120 pour une femme, et d’au moins 90 pour un homme.
  • Une candidose chronique est potentiellement présente lorsque le score final est d’au moins 60 pour une femme, et d’au moins 40 pour un homme.
  • Avec des scores inférieurs à 60 pour une femme, et inférieurs à 40 pour un homme, il y a peu de chances que vous soyez infecté par une candidose chronique.
Publié dans La candidose | Laisser un commentaire

Les insectes comestibles en France…

L’entomophagie

Dans de nombreux pays, dont l’Afrique, l’Asie ou l’Amérique latine, les insectes constituent un régime alimentaire complet. Ils font partie intégrante des plats quotidiens au même titre que la viande ou le poisson. Les insectes comestibles ont la particularité d’être savoureux. Dans les pays d’Afrique centrale, ces insectes relèvent d’une alternative à la malnutrition. Elles représentent la sécurité alimentaire.

Quels sont les insectes comestibles ?

Il existe plus de 1700 espèces d’insectes mangeables. Près de 1000 espèces sont déjà consommées à travers le monde entier. C’est ainsi le cas des chenilles, des vers, des guêpes ou des criquets. Ces insectes deviennent comestibles à un certain stade de leur développement. La majorité des insectes mangeables appartiennent à la famille des orthoptères, des coléoptères, des lépidoptères et des isoptères, c’est-à-dire les scarabées, les grillons, les cigales, les papillons ainsi que certains types de punaises.

Les insectes comestibles : riches en éléments nutritifs

Selon la FAO, ce sont des aliments à part entière, sains et nutritifs à la fois. Ce sont de très bons aliments qui véhiculent les nutriments essentiels à l’organisme humain. Ces insectes renferment une quantité considérable de protéines, de vitamines, de matières grasses et d’oligoéléments. Ils représentent une colossale valeur nutritionnelle. Par exemple, dans 100 grammes de chenilles séchées, la valeur énergétique est équivaut à 430 kcal. Une fois séchés, ils sont plus riches que le poisson, le poulet ou le zébu.

Les recettes d’insectes comestibles

Selon la méthode de cuisson, ces petits animaux mangeables peuvent être servis en tant que plat de résistance, apéritif, snack ou met. Salés ou sucrés, grillés ou marinés, ces derniers offrent un large choix. Ils sont gouteux, spécialement ceux à carapace dont les sauterelles qui s’avèrent être très croustillantes. La saveur varie d’un insecte à un autre, certains seront citronnés, d’autres amers ou piquants. Puis,ils requièrent moins de préparations, car toutes les parties sont mangeables.

Où trouver des insectes comestibles ?

Tout d’abord, ces insectes sont élevés dans des élevages spécialisés et en respect de l’écologie, ils sont destinés à être consommés par des humains. Ils peuvent être originaires de la Thaïlande, de la France ou des États-Unis. Par ailleurs, bon nombre de restaurants insectes proposent des insectes comestibles dans leurs menus. En outre, il existe des sites spécialisés en vente de produits dérivés des insectes comestibles, consommables de suite, déjà conditionnés, tels que les bonbons, les farines ou les breuvages. Voir le site internet www.multivores.com et cette page de boutique pour acheter insectes comestibles.

Un peu plus d’infos…

COMESTIBLES, C’EST SÛR ?

Marché aux insectes en Thaïlande

insectes comestiblesL’intérêt de parler d’insectes dans le cadre d’une alimentation est de s’attarder sur les insectes qui sont comestibles, c’est à dire par définition qui peuvent être mangés à des fins de nutrition.
Dans la nature :
On peut déjà trouver une grande quantité d’insectes comestibles dans la nature sans avoir besoin de faire appel à un procéder industriel pour la production d’insectes. Les peuples qui se nourrissent d’insectes depuis des millénaires en savent quelque chose. Il faut cependant un certains savoir que nous autres occidentaux ne possédons pas : dans la nature tout n’est pas comestibles, les insectes ne font pas exception.
Production contrôlée :
Nous sommes tous des enfants de l’agro-alimentaire et nul doute que l’on ne vous fera pas manger des insectes sans vous garantir un maximum de sécurité. C’est dans cet optique que de nombreuses fermes d’élevages se sont mises en quête d’une production calibrée au même titre que l’élevage bovin : respects de normes sanitaires en vigueur, contrôle qualité, traçage alimentaire.

Photos et Illustrations :

Un chinois qui mange un grillon

Serpent

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire